Brexit or not Brexit LIVE

Et le retour des expatriés en France dans tout ça?

My Post-4.jpg

En plein chaos du Brexit, exexpat le podcast et la communauté d’expatriés Awesome impats se sont demandés ce que cette situation allait engendrer pour les français installés en Grande-Bretagne. Comment rentrés? La France s’est elle préparé à les accueillir? A les soutenir? Les entreprises vont elles trouver à Paris notamment, un terrain fertile pour continuer à se développer? On en a parler autour d’un verre avec un public à l’image de la communauté : des expats, des exexpats, français et étrangers lors d’une nouvelle soirée Live.

Et pour répondre à nos questions un peu inquiètes, 2 personnalités du monde politique et économique : Olivier Cadic, sénateur des français de l’étranger en Grande-Bretagne et entrepreneur (les BD Lucky Luke, Spirou, ou encore Boule et Bill en anglais, c’est lui) et Louis Costes, chargé d’affaires à Choose Paris Région, une entité publique qui accompagne les entreprises étrangères à s’installer à Paris. On s’est aussi demandé qui rentrait ou était rentré. D’ailleurs une enquête signée Expat communication sur la mobilité internationale et le retour en France est actuellement en ligne. Je vous invite à y répondre parce qu’elle se concentre sur l’impact de la mobilité sur la vie et la carrière des expatriés. L’idée est de la rendre publique auprès des pouvoirs publiques justement et des médias, histoire qu’on tienne un peu compte de notre situation. Et avec notamment le Brexit, ce genre d’enquête va peut-être permettre à la France à recevoir ces exexpats un peu mieux. Pour y répondre allez sur www.expatcommunication.com/enquete2019

Merci à l’hôtel Renaissance Arc de Triomphe de nous avoir reçu

Rendez-vous dans 15 jours pour le dernier épisode de la Saison 2. Cette fois on prendra l’apéro pour fêter les 1 an d’exexpat le podcast avec plein d’invités… des témoins que vous avez pu suivre pendant toute cette année d’aventure podcastienne du retour en France

Ecrivez-nous sur le groupe Facebook ou à exexpatlepodcast@gmail.com si vous avez des questions à poser à tous nos exexpats. On debattra sur ces, je n’en doute pas, très pertinentes reflexions

thumbnail.jpeg

Cheers



Le divorce

My Post-4.jpg

En France, 45% des mariages finissent par un divorce selon les chiffres de l’INSEE.

En expatriation, les chiffres sont à peu près les mêmes. Selon une enquête Sofres – Mondissimo, 1 français sur 3 se sépare ou divorce pendant, ou à la suite d’une expatriation.

Mais finalement les chiffres ne sont pas vraiment le problème. Le problème ce sont les conséquences terribles d’un divorce.

Je m’appelle Marjorie Murphy et au début de  mes 10 ans d’expatriation au Canada, j’ai failli partir avec mes clics et mes clacs sous le bras. Comme ça, rentrer en France. J’en pouvais plus! Je ne comprenais pas ce que je faisais là-bas, j’en voulais à mon mari de m’avoir emmeneée dans son monde, il est canadien, qui n’était pas le mien. Mais si j’étais partie, avec en plus, mes enfants dans les valises, que serait-il arrivé?

Nous avons donné la parole à plusieurs de ses exexpats qui ont vécu ses moments de grande détresse.

Caroline après 6 ans à l’Ile Maurice, est, elle, partie avec ses enfants. Le père a donné son accord pour les vacances. Caroline et ses enfants ne sont jamais revenus et maintenant vivent comme ils peuvent en France.

Erwan a connu le rêve américain puis la chute de l’empire… la création d’une société, une situation financière précaire, une dépression sévère de sa femme ont brisé son couple. Le divorce et le retour en France se sont imposés

L’expérience d’un divorce à la Kramer contre Kramer (film exceptionnel des années 70 avec Meryl Streep et Dustin Hoffman) a poussé Isabelle à mettre en relation à travers les réseaux sociaux, toutes ces femmes en difficulté face à des situations inextricables. Elles a crée des pages Facebook, dans lesquelles les unes et les autres se racontent et s’entraident

Alors on est en droit de se demander si le divorce en expatriation est porté par des dispositions juridiques quand on entend ce genre de témoignages! Oui évidemment, mais c’est assez complexe et beaucoup de précautions sont à prendre. Blandine Gardey de Soos, avocate aux barreaux d’Angers et du Québec, fait le point.

Le rapatriement de voiture

rapatriment des voitures_Plan de travail 1 copie.jpg

Rentrer en France veut dire énormément de logistique : il faut ramener une grosse partie de sa vie d’expatrié, parce qu’on s’était vraiment installé et qu’on n’a pas envie de tout racheter. Ça paraît normal, donc, de revenir avec vêtements, meubles et même un peu d’électroménager.

Mais certains vont encore plus loin : ils ramènent leur voiture.

C’est vrai! pourquoi se compliquer la vie au retour d’expatriation. On a une super voiture qui marche bien, sans trop de kilomètres au compteur et qui n’a pas coûté grand chose, autant la ramener dans la valise… Sauf que dans notre joie ou notre stress de retour, on n’a pas vraiment réfléchi à comment ça se faisait de rapatrier une voiture. Ou bien, si on est raisonnable, pragmatique, on est allé se renseigner sur le site diplomatie.gouv.fr où tout est bien expliqué.

Même si la liste des justificatifs est longue comme le bras et que ça fait un peur, on se dit qu’on a bien réussi à s’expatrier dans un autre pays, c’est pas quelques formalités qui vont nous empêcher de ramener notre super bagnole étrangère! Le problème, c’est que petit expat que nous sommes, nous avons oublié comment tout ça peut-être, contrairement à ce qu’on nous laisse penser, une bonne grosse galère! Surtout en terme de temps et de timing.

Attention, 3,2,1 partez!!

Céline a vécu 22 ans en Allemagne. Assez longtemps pour avoir oublié beaucoup de choses de la France. Notamment comment marche l’administration française. Elle, elle voulait juste revendre sa voiture en France. Céline a d’ailleurs crée www.imparis.fr pour aider les allemands notamment à s’installer tranquillement en france.

Miguel, lui c’est de Londres qu’il a ramené sa voiture. Malgré quelques petits moments de doute, il a géré le dossier plutôt tranquillement.. pourtant la conduite à gauche en France, ce n’est pas évident.

Annaik, même d’origine française, aurait peut-être eu besoin des services d’Imparis a son retour des Pays-bas il y a quelques années. Pourtant ça paraissait trop facile : ramener une voiture française en France… ben oui on vous l’a dit… ça paraissait trop facile!!! Annaik Haulle a crée ah-accompagnement.com et propose des bilans professionnels personnalisés

Alors évidemment beaucoup d’expatriés reviennent de pays hors union européenne. Et là ce n’est plus la même histoire.

Elina et Olivier voulaient un beau souvenir de leur séjour de 2 ans à Detroit… le papier cadeau a été un peu long à ouvrir.

Alors quelles sont les règles à suivre? Les écueils à éviter? Que l’on revienne d’un pays de l’union ou de beaucoup plus loin. Je suis allée voir un avocat expert en droit routier, Maître Sébastien Dufour

Merci a nos sponsors Peugeot Open Europe et Citroën Euro Pass qui proposent une formule de réservation de véhicule neuf sur une période de 21 jours à 6 mois, sans franchise et kilométrage illimité dans toute l’Europe. RDV sur peugeot-openeurope.com et citroen-europass.com

Ecoutez ici et sur iTunes, SpotifySoundcloud, Google podcast et toutes les plateformes Android

ExExpat LIVE

EPISODE 4.jpg

Tous les 15 jours par le biais de ce podcast, nous partageons des témoignages, des paroles d’experts sur des thèmes qui rejoignent vos préoccupations de retour d’expatriation.

Mais qu’est-ce que vous diriez si on se rencontrait en vrai? Qu’on discutait de ces sujets face à face? qu’on se racontait nos histoires?

C’est ce que nous avons fait le 28 novembre à l’Hôtel Renaissance Arc de Triomphe à Paris!! Avec la communauté Awesome Impats crée par Cécile Gorse, nous avons organisé un “Talk” avec des invités inspirants... Histoire de confronter nos points de vue, de faire converger nos initiatives, de rapprocher le monde politique de l’entreprenariat… mais surtout que nos conversations deviennent une rampe de lancement pour un meilleur retour! Avec Lionel Grotto, Directeur Général de Paris Region entreprise et Hélène Antier co-fondatrice de Oohee.co

Merci à la chanteuse Magali Bonfils qui a donné à la soirée une ambiance musicale magique.

Ecoutez ici et sur iTunes, SpotifySoundcloud, Google podcast et toutes les plateformes Android.

La Communauté

IMG_1896.JPG

Quand on s’expatrie, la plupart du temps, on veut se fondre dans la société et la culture du pays dans lequel on arrive. Parler la langue, partager les moments importants de la société dans laquelle on vit, notamment ces instants de sociabilisation que sont les discussions autour d’un café, d’une bière ou d’un bon plat local.

Même chose quand on rentre en France : on est bien content de retrouver nos soirées animées de débats politiques autour d’un saucisson et d’un verre de vin.

Mais rapidement on a la nostalgie de cette internationalité.

Alors pour ne pas perdre ce lien, certains produisent un podcast, comme nous, ou créent des associations, des groupes Facebook, des communautés

Nous sommes allés à leur rencontre…

Celle de Johan Evrard, informaticien, qui a fondé Comeety en rentrant d’expatriation. Un groupe qui favorise les activités en petit comité, dans toutes les langues et les cultures pour les expats et les exexpats.

Celle de Christine Demmel, secrétaire Générale de France Retour Accueil Paris qui permet aux conjointes exexpats notamment, de retrouver un lien sociale avec des tas d’activités et de rencontres

Celle de Catherine Martel qui a lancé le site Expats Parents et sa page Facebook. 8000 membres expats et exexpats qui se connectent pour poser toutes les questions qui les tracassent.

Enfin passage par la case psy avec le psychopraticien, coach interculturel et fondateur du groupe Facebook Les Nouveaux Impatriés Jean-Claude de Sa pour comprendre pourquoi ce besoin d’entraide quand on est revenu dans un pays qui est pourtant le nôtre.

*Un grand merci à Hélène Meunier et son contrebassiste Tristan Loriaut qui viennent rajouter un peu de musique à la “exexpat” pour cette deuxième saison.

Ecoutez ici et sur iTunes, SpotifySoundcloud, Google podcast et toutes les plateformes Android.